KINESIO-TAPING

 

Le kinesio-taping est une façon différente d’aborder les désordres musculaires, tendineux, ligamentaires et circulatoires. Il permet, contrairement du strapping, une liberté de mouvement et fonctionne comme une pompe en stimulant la circulation lymphatique.

 

Lors d’une lésion ou d’une inflammation, les tissus gonflent un œdème se forme et l’espace entre la peau et le muscle diminue. Les récepteurs cutanés de la douleur localisés dans cette espace sont donc comprimés et transmettent l’information douloureuse au cerveau. Les bandes ont une texture particulière permettant de créer des circonvolutions au niveau de la peau, augmentant ainsi l’espace interstitiel. Ainsi les récepteurs de la douleur sont décompressés et la sensation de douleur diminue. Le drainage lymphatique est facilité, entraînant une diminution de l’inflammation des zones affectées.

Différents montages sont réalisables selon le travail que nous voulons effectuer et selon la région que nous voulons travailler. Les techniques correctives dépendent de la découpe et de la tension sur les bandes de kinesio-taping. Nous pouvons avoir des corrections :

  • mécaniques permettant d’améliorer les amplitudes et la stabilité articulaires.

  • fascias.

  • tendineuses sur le principe de la proprioception.

  • fonctionnelle à partir des muscles (inhibition ou activation musculaire).

  • « space » permet d’avoir une action antalgique.

  • lymphatique.

Je suis formé au kinesio-taping KT1 et KT2 en 2016.

A partir de cette formation, j'ai réalisé mon mémoire de fin d'étude : Allié kinesio-taping et ostéopathie pour prévenir les blessures chez le rugbyman.

Cette technique permet de compléter mon traitement ostéopathique quand je juge que c'est opportun pour le patient et en accord avec celui-ci.

Le kinesio-taping est applicable chez les sportifs en curatif ou en préventif. Nous pouvons l'appliqué en vue de préparer une compétition ou pour la récupération.

Le kinesio-taping ne touche pas que les sportifs. Nous pouvons l'appliquer chez les patients souffrant d'oedemes lors d'entorses, ou post chirugicales ou pour des douleurs chroniques (liste non exhaustive).